Les confessions de Mr. Harrison

Fiche identité

  • Titre du livre: Les confessions de Mr. Harrison
  • Auteur: Elizabeth Gaskell
  • Nombre de pages: 160
  • Édition: Points

Résumé

Assis tranquillement au coin du feu avec son ami Charles, Mr Harrison lui raconte toutes les péripéties autour de son installation dans le bourg de Duncombe et sa rencontre avec son épouse.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Ce court roman d’Elizabeth Gaskell est dans la même veine que Cranford. Il se situe dans un petit bourg tranquille de province nommé Duncombe et relate les péripéties de Mr. Harrison qui s’installe en tant que médecin.
Comme il est courant à cette époque, l’arrivée d’un jeune homme célibataire dans une petite ville crée une effervescence au sein des femmes en quête d’un avenir matrimonial stable – et pourquoi pas heureux – pour elle-même ou pour une personne proche (sœur, belle-fille, cousine, amie etc.). Mr Harrison est donc la proie idéale et rêvée pour toutes ses créatures.
Cette histoire est ironique car elle met en avant toutes les intrigues et les stratagèmes de certaines personnes pour ferrer Mr. Harrison, qui avouons-le est un brin naïf. L’auteur décrit aussi la vie sociale dans une petite ville isolée : tout n’est que ragots, cancans, médisances, rumeurs amplifiées et hypocrisies. Les habitants ne sont pas tendres entre eux malgré une courtoisie de façade affichée.L’auteur décrit avec brio les travers de la vie de province à cette époque et se moque subtilement de ces contemporains.
Le style d’écriture est simple, clair, agréable, fluide et plein de malice.
Ce roman est court, au point qu’on le quitte presque avec regret. En tout cas, c’est délicieux et vivifiant à lire pour les amateurs de littérature classique anglais !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: CranfordNord et sud

Dans une coque de noix

Fiche identité

  • Titre du livre: Dans une coque de noix
  • Auteur: Ian McEwan
  • Nombre de pages224
  • Édition: Gallimard

Résumé

L’histoire commence dans un ventre et c’est un fœtus d’environ huit mois et demi qui raconte cette histoire. Installé bien au chaud, il entend tout, notamment le complot de sa mère et de son oncle pour tuer son père.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Ce livre est assez surprenant parce qu’il revisite un classique de la littérature anglaise, c’est à dire Hamlet, à notre époque moderne.
Le narrateur est un fœtus, spectateur positionné tête en bas et qui entend tout ce qui se passe dans le ventre de sa mère. C’est une histoire surprenante et décalée. Ce fœtus est doté de beaucoup d’humour lorsqu’il assiste aux ébats sexuels de sa mère, quand il déguste le vin qu’elle boit sans complexe (malgré tous les interdits médicaux autour de cet état particulier) ou quand il écoute les podcasts savants que sa mère affectionne.
L’auteur transcrit avec justesse ce que pourraient être les « émotions » de ce futur être humain, qui assiste impuissant au drame familial. Il aimerait intervenir, mais comment le faire concrètement quand la seule possibilité qu’il a est donner des coups de pied vigoureux à sa mère ? L’état du monde dans lequel il va débarquer n’est pas non plus des appétissants, vu ce qu’il entend à partir des podcasts, et il se pose mal de questions sur la géopolitique, le réchauffement climatique ou les inégalités sociales.
Ce livre est une mise en scène bien construite, intelligente, originale et qui met en valeur tout le talent de cet auteur. La fin est brillante et laisse un champ de possibles infinis. Le style d’écriture est fluide, léger et en même temps plein d’humour et d’ironie.
Un bon roman que je recommande vivement !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: AmsterdamExpiationL’intérêt de l’enfantSur la plage de Chesil