Jeux de glaces

Fiche identité

  • Titre du livre: Jeux de glaces
  • Auteur: Agatha Christie
  • Nombre de pages: 222
  • Édition: Le Masque

Résumé

Inquiète de son état de santé, Miss Marple part rendre visite à sa vieille amie d’enfance Carrie-Louise.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Voici une courte enquête où intervient Miss Marple. Parce qu’elle se fait du souci pour son amie, cette dernière lui fait une visite de courtoisie dans son manoir. C’est ainsi qu’elle sera confrontée à un meurtre. Qui a assassiné M. Gulbrandsen et pourquoi ? Comment s’est déroulé le crime alors que la plupart des protagonistes semblaient être au même endroit au moment du crime ?
L’auteur nous emmène sur des fausses pistes dans cette enquête où deux points sont essentiels : d’abord les suspects viennent d’une famille recomposée assez spéciale, où règnent des tensions, des conflits et des jalousies. Ensuite, une institution de jeunes délinquants jouxte le manoir, donc cela peut être également une piste à explorer.
Bref, il faut faire travailler ses petites cellules grises pour résoudre ce crime.
Sinon, étant donné le nombre conséquent de romans d’Agatha Christie que j’ai lu, je trouve que le style d’écriture de ce livre ne change pas : il reste agréable, fluide et léger.
Pour conclure, une enquête facile à lire pour se détendre un peu après une dure journée de travail !

Le vallon

Fiche identité

  • Titre du livre: Le vallon
  • Auteur: Agatha Christie
  • Nombre de pages: 252
  • Édition: Le Masque

Résumé

Lady Angkatell convie quelques proches pour passer le week-end dans son domaine « Le vallon ». Hercule Poirot fait partie des invités mais au moment de son arrivée, il débarque sur une scène de crime : un corps est retrouvé mort au bord de la piscine.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Cette enquête d’Hercule Poirot se déroule chez une famille d’aristocrates à la campagne. C’est une ambiance un peu superficielle, frivole et caricaturale où les protagonistes sont tous des cousins qui vivent en vase clos dans le passé et semblent pour la plupart déconnectés de la réalité.
Le livre commence lentement car l’auteur insiste ici sur le côté psychologique de ces personnages et nous les présente longuement avant d’enchaîner sur le crime : l’artiste obsédée par son art, l’épouse soumise en adoration devant son époux, le médecin passionné et égoïste, l’aristocrate excentrique, la star de cinéma égocentrique etc. Je trouve qu’Agatha Christie maîtrise moins bien ces descriptions banales où elle s’attarde sur leur quotidien et leur personnalité, ce qui fait que c’est long et laborieux à démarrer.
Quand enfin on arrive sur l’assassinat, on s’essouffle un peu d’autant plus que le crime et le coupable semble de premier abord évident.
Bizarrement, Hercule Poirot intervient peu ici bien qu’il ait été un témoin oculaire. Lui qui d’habitude est si actif, il a l’air d’être complètement anesthésié et attend passivement la suite des évènements sans procéder à des investigations.
Le style d’écriture est agréable mais parfois un peu lourd en raison de la longueur du livre et du sujet. Le dénouement est passable et fade comparé à ces autres romans.
Pour conclure, une lecture moyenne que je ne recommande pas forcément.