La vie très privée de Mr. Sim

Fiche identité

  • Titre du livre: La vie très privée de Mr. Sim
  • Auteur: Jonathan Coe
  • Nombre de pages: 480
  • Édition: Folio

Résumé

Rien ne va dans la vie de Maxwell Sim, âgé d’environ quarante ans. Sa femme et sa fille l’ont quitté pour s’installer dans le Nord. Il sombre peu à peu dans la dépression au point de cesser de travailler durant six mois. Pour sortir de cette impasse, il décide d’aller voir son père en Australie mais là de nouveau, c’est un échec au niveau de leur relation. Ces tribulations vont-elles s’arrêter ?

 Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Face à un quotidien parfois difficile à vivre, il est bon de se rappeler que tout est relatif. En tout cas,  rien ne peut être aussi pire que l’état de Maxwell Sim, personnage principal de ce roman. Sa vie n’est qu’une succession de déconvenues : un divorce subi, une dépression latente, des relations inexistantes avec son père parti vivre en Australie, un retour sur son passé où la vérité est douloureuse à entendre.
C’est un homme banal, terne et sans charisme. On pourrait presque dire que c’est un loser si on s’arrête aux apparences. En fait, loin d’être un raté, cet homme est seul, sans personne pour le comprendre et échanger avec lui. L’auteur insiste sur la solitude que vit le personnage, accentué par l’abondance des nouvelles technologies, qui au lieu de rapprocher, isolent de plus en plus les gens.
Mais au lieu de sombrer dans le pathétique et la déprime, l’auteur joue sur la carte de l’humour et mène le personnage principal dans une succession de tribulations tordues.
Le style d’écriture est vif, léger. Le roman est bien écrit étant donné la difficulté du sujet traité. Néanmoins, je note deux (gros) bémols. Premièrement, la fin est ridicule par rapport au récit global : on dirait que l’auteur ne savait pas comment sortir de son histoire et a choisi une pirouette inattendue et facile pour s’en dépêtrer. Je reproche également à l’auteur l’abondance de marques citées. Vraiment, il y en a marre de cette pollution visuelle qui nous envahit même dans la littérature. On ne peut plus lire un chapitre tranquillement sans se faire agresser par la publicité.
Pour conclure, mon avis reste mitigé.

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Expo 58

Macbeth

Fiche identité

  • Titre du livre: Macbeth
  • Auteur: William Shakespeare
  • Nombre de pages: 176
  • Édition: Folio

Résumé

Macbeth est un soldat valeureux au service du roi Duncan. Au retour d’une bataille, il rencontre trois sorcières qui le désigne comme « duc de Cawdor » et « futur roi ». Peu de temps après, il obtient le premier titre, mais sous l’influence de sa femme, il se met à convoiter le second.

 Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

D’année en année, je continue doucement ma découverte des œuvres de Shakespeare. Des milliers d’essais, de commentaires et d’avis ont été écrits sur cette pièce donc ma contribution ne sera qu’une goutte d’eau dans l’océan.
Cette pièce, qui raconte la tragédie du couple Macbeth, est juste magnifique. Je pense que c’est une de mes préférées à ce jour car elle couvre plusieurs sujets : l’ambition, la trahison, la vengeance, le remords et la fatalité.
Macbeth, homme pétri de valeur, sombre peu à peu dans le  régicide, le meurtre et la cruauté. Qui est coupable ? Est-ce ces trois maudites sorcières rencontrées sur son chemin qui ont fait germer cette idée dans sa tête ? Ou bien sa femme, pleine d’ambition et sans scrupule, qui l’a poussée avec insistance à commettre ses actes innommables en apprenant la prophétie des sorcières ? Ou bien, fier de ces récentes victoires, n’aurait-il pas convoité lui-même le titre de roi au final ?
C’est une pièce sanglante, avec des batailles, des trahisons et des meurtres mais aussi avec des accents fantastiques où on côtoie des sorcières maléfiques, des spectres qui viennent hanter le coupable, des cauchemars qui les poursuivent la nuit et les laissent sans aucun répit. En tout cas, qui a dit que les classiques étaient soporifiques ? Game of thrones à côté fait pâle figure !
Bref, j’ai beaucoup apprécié cette pièce de Shakespeare donc je vous le recommande. En plus, j’ai compris plusieurs références et allusions littéraires, ce qui à étoffer un peu ma culture générale et éclairer une partie de mon ignorance !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blogHamletLe songe d’une nuit d’étéOthelloRoméo et Juliette