Une trop bruyante solitude

Hrabal, Bohumil - Une trop bruyante solitudeFiche identité

  • Titre du livre: Une trop bruyante solitude
  • Auteur: Bohumil Hrabal
  • Nombre de pages: 120
  • Édition: Robert Laffont

Résumé

Cette histoire se déroule à Prague. Hanta écrase depuis 35 ans du vieux papier ainsi que des livres censurés dans une presse hydraulique, dans une cave sombre et humide où vivent des souris, et proche des égouts où nichent les rats. Ce travail est d’autant plus difficile pour lui car il souhaite ardemment préserver ses ouvrages de la destruction.

Avis     Coeur-blogCoeur-blog

Cette lecture fut une des plus étranges de mon existence.  En terminant ce livre, je me suis sentie profondément déçue car j’avais lu beaucoup d’éloges dessus. J’ai laissé un peu de temps avant la rédaction de ce commentaire afin de faire le tri dans tous mes sentiments mais le constat reste accablant car, soyons francs, je n’ai pas aimé ce livre.
Comme l’annonce le résumé, le personnage principal, Hanta, écrase du papier et des livres dans une presse. Mais il se rebelle car,  en cachette, il  en lit certains et en garde d’autres chez lui au point de ne plus avoir de place. Je pense que l’auteur a voulu dénoncer la censure qui sévissait dans le pays sous le régime communiste. Mais à mes yeux Hanta n’est ni attachant, encore moins intéressant. La plupart du temps, il est seul dans sa cave: il boit de la bière, lit des livres philosophiques et délire en s’imaginant voir Jésus ou Lao-Tseu. Les rares contacts humains qu’il aura sont avec des tsiganes ou son responsable qui lui reproche sa lenteur.
Certes, le style d’écriture était agréable. Quand on lisait les phrases à haute voix, il y avait une certaine musicalité, de jolis sons et mots qui venaient frapper l’oreille et jouer avec nos sens. Mais, je n’ai pas pu déceler la profondeur de cet ouvrage ni comprendre les tenants et aboutissants. Certes, l’auteur oppose le progrès de la nouvelle usine de Bubny au travail lent et improductif de Hanta mais le narrateur est vaincu d’avance. Le livre est trop court, et personnellement n’a évoqué rien de particulier chez moi à part de l’ennui et de l’incompréhension.
C’est peut-être un chef-d’œuvre mais je ne l’ai pas lu au bon moment ou bien je n’ai pas la maturité nécessaire pour saisir l’intégralité de ce qu’il représente.  Je vous conseille toutefois de le lire et de me faire part de vos suggestions et votre ressenti sur cet ouvrage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *