Shim Chong, fille vendue

Fiche identité

  • Titre du livre: Shim Chong, fille vendue
  • Auteur: Sok-yong Hwang
  • Nombre de pages: 576
  • Édition: Points

Résumé

A l’âge de quinze ans, Shim Chong est vendu par sa belle-mère à des trafiquants chinois.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Ce roman est un petit bijou que j’ai pris par hasard, dans le but de m’ouvrir à d’autres types de littérature. Ce fut un choix heureux et me voici en train de vous présenter ce coup de cœur.
D’emblée, je vous annonce une histoire difficile,  triste et qui fend le cœur. Vendue pour quelques derniers par sa belle-mère, Shim Chong perd son identité pour n’être qu’un jouet sexuel aux mains des hommes soit en tant que concubine d’un vieillard soit en tant que prostituée dans des maisons closes ou des bordels. Certains passages sont assez brutaux et crus, mais comment décrire autrement la triste réalité de ces femmes?
Shim Chong est une femme attachante, qui sait s’adapter tant bien que mal à ce milieu sordide où elle vit.  Elle est intelligente et vive et sait louvoyer pour tirer son épingle du jeu. Ici, pas d’états d’âmes ni de sensibilité, il faut tenter de survivre, racheter si possible sa vie en remboursant ses « dettes » à son exploitant ; avoir une bonne dose de chance pour échapper aux maladies et à une grossesse.
Il y a aussi un aspect géopolitique très intéressant dans ce livre et que je ne connaissais pas bien. On découvre toute la politique de l’Asie du Sud-Est au XIXème siècle : le conflit autour de l’opium, le trafic florissant d’être humains notamment de femmes et d’enfants, l’arrivée progressive des Occidentaux en Chine et au Japon et leur impact etc. Cela m’a donné envie de découvrir plus sur cette époque !
Enfin, parlons du style d’écriture qui est très doux, fluide, limpide et agréable à lire. On est rapidement immergée dans le contexte historique, dans la vie de Shim Chong et le livre se déroule sous nos yeux comme un film. L’auteur utilise un ton réaliste, sans sombrer dans le pathétique. Sincèrement, c’est beau, ça ressemble à nos grands classiques, un chef-d’œuvre magnifique !
Pour finir, que dire de plus à part que je vous recommande vivement cette lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *