Partir

Ben Jelloun, Tahar - PartirFiche identité

  • Titre du livre: Partir
  • Auteur: Tahar Ben Jelloun
  • Nombre de pages: 225
  • Édition: Gallimard

Résumé

Azel est un marocain qui, comme la plupart des jeunes de son âge, rêve de traverser le détroit de Gibraltar pour aller vivre en Europe. Certains tentent l’aventure en traversant clandestinement mais ils sont à la merci des passeurs, des garde-côtes et meurent souvent noyés, comme ce fut le cas de son cousin Nourredine. Azel lui n’ose pas et il rumine son désespoir et son chagrin jusqu’à ce qu’il rencontre Miguel, un riche homosexuel espagnol qui le propose d’aller vivre avec lui en Espagne, sous réserve qu’il devienne son amant.

Avis     Coeur-blogCoeur-blog

Ce livre est une histoire dont le thème global est l’exil. Pourquoi partir ? Parce qu’on ne trouve pas de travail, parce que la société est corrompue, parce qu’en Europe l’herbe est (paraît-il!) meilleur. Autant de raisons qui poussent les gens à fuir la pauvreté, attirés par les mirages du monde occidental.
A quel prix partir ? Azel lui choisit de payer le prix fort et de renier sa sexualité. Le livre regorge de détails très écoeurants sur les  sévices et les  humiliations consentis par Azel. Il faut vraiment être très costaud pour ne pas sauter certains passages. Mais il n’est pas le seul : mariage-papier, jeune fille au pair… Tous les moyens sont bons pour partir.
Au mot exil est associé le mot nostalgie : mal du pays, souvenirs qui remontent, besoin d’un contact avec ces compatriotes pour se sentir près de chez soi. Azel et les siens vivront toutes ces émotions. Ce livre est l’histoire de toute une génération d’exilés, marocains ou non, qui cherchent une vie meilleure au-delà des frontières de leur pays.
Même si mon commentaire paraît élogieux, je garde un avis réservé sur cet ouvrage: je l’ai trouvé trop noir, trop sordide et trop lourd. C’est vrai qu’on ne peut pas prendre à la légère l’idée de l’exil, mais la lecture de cet ouvrage peut vraiment déprimer. D’ailleurs si des Marocains ont lu ce livre, j’aurai beaucoup aimé avoir leurs avis !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Le premier amour est toujours le dernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *