Park life

Yoshida, Shuichi - Park lifeFiche identité

  • Titre du livre: Park life
  • Auteur: Shuichi Yoshida
  • Nombre de pages: 128
  • Édition: Philippe Picquier

Résumé

Cette histoire se déroule principalement dans le parc de Hibiya à Tokyo, où le narrateur, un employé commercial, y passe sa pause déjeuner.

Avis     Coeur-blogCoeur-blog

Voici un livre qui – si je dois le comparer à un aliment – ressemble à de la barbe à papa : une lecture sans grande consistance qui s’évapore à chaque phrase. C’est un constat bien accablant que je donne pour un ouvrage qui a obtenu l’équivalent du Goncourt au Japon, mais que voulez-vous, chacun ses goûts.
En quelques mots, voici le sujet principal : le narrateur observe des gens qui passent dans un parc situé à Tokyo. Chacun vaque à ses occupations ou à ses rêveries : ici, une femme donne à manger à des pigeons ; là-bas une employée déguste son déjeuner ; dans un coin, un homme essaie de suivre les mouvements indiqués sur les panneaux de gymnastique et au milieu un vieil homme tente de faire voler un aérostat rouge.
Vous allez me dire : c’est mignon mais ensuite ?
– Voilà, c’est terminé.
– Non, quand même pas !
– Si, si je vous assure mais là, j’exagère un tout petit peu : on a quand même droit à une parcelle du passé du narrateur (nom inconnu) et ses brèves discussions avec une femme qu’il a croisé dans le métro.
Pour être franche, beaucoup d’aspects m’ont paru mystérieux : le style de vie, la relation quasi-inexistante qu’il entretient avec sa mère venue lui rendre visite à Tokyo, les discussions banales engagées avec l’inconnue du métro. En fait, c’est une histoire qui n’a pas d’intrigue et je ne vois absolument pas où l’auteur voulait en venir. Mais ce qui m’a le plus agacé, mais alors là, mis hors de moi, ce sont ces publicités et références à des marques connues : est-il si utile de mentionner plus de dix fois le mot « Starbucks » ou d’écrire « j’ai sorti du frigo une bouteille d’Evian » ?
Le style d’écriture est léger, mais sans plus et la fin de l’histoire est bizarre, une chute un peu agaçante compte tenu de la vacuité du contenu.
Bof, à éviter si possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *