Noces indiennes

Maas, Sharon - Noces indiennesFiche identité

  • Titre du livre: Noces indiennes
  • Auteur: Sharon Maas
  • Nombre de pages: 665
  • Édition: J’ai lu

Résumé

Cette histoire se déroule dans trois endroits et époques différents. A Madras, David et Savitri, la fille du cuisinier, promettent de s’aimer éternellement. Dans le Tami Nadu, Nat est adopté par un médecin blanc. Enfin, en Guyane Britannique, Saroj tente de se révolter contre l’autorité de son père. Mais la vie va réunir ses trois destins que tout sépare…

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Après avoir lu un livre triste, je voulais plonger dans une histoire beaucoup plus gaie. C’est ainsi que nous voilà transporté dans un univers exotique, flamboyant, coloré, fleuri, chatoyant, rempli de douces odeurs de fruits. Bienvenue en Inde et également en Guyane ! On va côtoyer principalement trois personnages : Nataraj, un jeune orphelin adopté par un médecin, Savitri la fille du cuisinier indien et Saroj, la fille cadette d’un Indien vivant en Guyane britannique. A priori, rien ne les unit mais au fur et à mesure des pages, leurs destins vont s’enchevêtrer.
L’idée était pas mal mais grâce aux indices laissés par l’auteur, j’ai aisément deviné ce qui allait se passer et la suite a confirmé mes soupçons. Le début est un peu long mais j’ai préféré cette partie car on est immergé petit à petit dans l’histoire. Puis l’auteur commence à s’emballer et rajoute des tragédies et des évènements qui s’enchaînent trop brusquement et qui noient un peu la crédibilité de l’histoire. Et tout est un peu trop facile : l’auteur utilise des raccourcis, des clichés rapides, des retournements de situation rocambolesques et peu crédibles, et ce mélange donne beaucoup de mièvrerie.
Avec moins d’ingrédients et un scénario moins idéaliste, plus profond et réaliste, l’auteur aurait pu faire un livre exceptionnel. Je suis consciente que ma critique est un peu sévère et pourtant le style d’écriture est clair.
On découvre également les coutumes traditionnelles sur le mariage, la place des femmes et des filles dans la société indienne, le statut des Anglais durant la colonisation, les différences culturelles entre la société occidentale et orientale. Il y a des paragraphes touchants sur l’amour inconditionnel, la moitié qui nous est destiné mais, quitte à me répéter, l’histoire plonge trop vite dans le conte de fées ou le scénario romantique bollywodien !
A lire pour s’évader et rêver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *