Née de la côte d’Adam

Fiche identité

  • Titre du livre: Née de la côte d’Adam
  • Auteur: Nurrudin Farah
  • Nombre de pages: 220
  • Édition: Hatier

Résumé

Ebla, une jeune adolescente somalienne,  quitte son campement pour échapper à un mariage arrangé par son grand-père. Mais saura-t-elle survivre dans la jungle des villes ?

Avis     Coeur-blogCoeur-blog

J’ai retrouvé ce livre en fouillant dans le débarras de la maison. Je l’avais déjà lu il y a plusieurs années mais il ne me restait plus que des bribes. Mon avis a sûrement évolué et je regrette presque de mettre cette note.
L’idée de l’auteur était excellente: à travers Ebla, il souhaitait critiquer l’asservissement des femmes somaliennes, leur statut inférieur (elles étaient considérées comme venant d’une côte fêlée d’Adam) et leur absence totale de droits. Mais au bout de quelques pages, j’étais réellement déçue : les dialogues sont totalement vides, superficiels et presque inutiles. Ils apparaissent sans aucune cohérence d’ensemble et se limitent à deux ou trois malheureux mots d’une syllabe. Le style d’écriture est vraiment moyen, notamment les descriptions.
Quant à Ebla, si au début elle semblait attachante, au fur et à mesure elle m’a profondément agacé. Je n’ai pas compris son comportement : quitter une prison pour entrer dans une autre, s’accrocher au mariage à tout prix, suivre les choix des autres au lieu de développer son propre point de vue…D’un côté, la vision de l’auteur est assez réaliste car, au final, Ebla est une paysanne illettrée tentant tant bien que mal de trouver sa place. Les personnages secondaires qui gravitaient autour d’elle m’ont paru creux et caricaturaux. Pour résumer, beaucoup de petits détails m’ont dérangé : ils se  sont accumulés ce qui explique cette note insatisfaisante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *