Marie

Halter, Marek - MarieFiche identité

  • Titre du livre: Marie
  • Auteur: Marek Halter
  • Nombre de pages: 327
  • Édition: Robert Laffont

Résumé

L’auteur nous propose une biographie romancée de Marie avant la naissance de Jésus.

Avis   

Le but de ce blog est avant tout d’inciter des gens à lire des livres et j’essaie au maximum d’élargir mon type de lectures pour pouvoir toucher un maximum de personnes. Souvent je tombe sur des livres passionnants que j’ai envie de partager à toute la terre et quelques fois, je regrette vraiment d’avoir pris et ouvert un livre.
C’est le cas pour celui-ci et s’il existait une note en dessous de celle que je mets actuellement, je n’hésiterai pas à le donner. Je ne m’attendais à quelque chose de fabuleux de la part de cet auteur étant donné que j’avais déjà lu un de ces ouvrages (cf. La reine de Saba) que j’ai trouvé plutôt moyen.
Ici, l’auteur nous propose une biographie très romancée de Marie. C’est une histoire très fantaisiste, à tirer par les cheveux et pour moi, sans aucun fondement historique quelconque : il nous décrit une Marie révoltée, rebelle et pleine d’audace s’alliant avec des rebelles et s’amourachant même de l’un d’eux, Barabbas. Je peux vous assurer qu’il n’y a aucun lien entre eux dans la Bible. L’auteur a juste piqué deux personnages au hasard et s’est dit : et tiens si on les mettait ensemble ?
Selon l’auteur, elle aurait été très instruite non seulement en langues mais aussi en philosophie et en médecine. La totalité des évènements est peu crédible et les liens entre les différents personnages, piochés ici et là dans la Bible, au gré de l’humeur de l’auteur, ajoutent encore plus d’incohérence à l’ensemble.
La fin m’a paru ridicule, d’autant plus qu’elle insinue la fausse mort de Jésus et l’existence d’un soi-disant « évangile de Marie », qu’une femme a offert à l’auteur lors d’un voyage à Varsovie.  Je suis une personne très ouverte sur le monde, contre l’intégrisme et le fondamentalisme religieux quel qu’il soit mais là, je trouve que c’est lamentable d’arriver à ce point là pour vendre des livres.
Le style d’écriture est plat, les descriptions fades et sans grand intérêt. Le détail qui m’a le plus frappé concerne les dialogues : le langage employé ne cadrait pas avec le contexte de l’époque. Il était trop contemporain et j’ai eu du mal à imaginer une personne de cette époque là utilisé certains mots ou tournures de phrases.
Un conseil : évitez à tout prix ce livre !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: La reine de Saba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *