L’honneur perdu de Katharina Blum

Fiche identité

  • Titre du livre: L’honneur perdu de Katharina Blum
  • Auteur: Heinrich Böll
  • Nombre de pages: 136
  • Édition: Seuil

Résumé

Katharina Blum, une jeune femme divorcée, rencontre lors d’une fête chez des amis un homme. Mais ce dernier est recherché activement par la police et en l’hébergeant une nuit, elle devient une suspecte pour la police.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Comment se déroule le choix d’un livre ? La plupart du temps, le hasard fait la majeure partie du boulot et c’est le cas pour ce roman. Le titre m’a donné envie de connaître les détails de « cet honneur perdu ».
La vie de Katharina, une jeune femme de condition modeste, travailleuse et discrète – bref une personne lambda comme vous ou moi – se retrouve étalée dans la presse après la publication d’articles mesquins et calomniateurs. Ces articles, censés alimenter l’intérêt du public, vont peu à peu détruire sa paisible existence et l’entraîner dans le meurtre prémédité d’un journaliste. L’auteur, à la manière d’un scientifique, dissèque tous les faits et gestes qui ont déclenché ce crime. Quel est le moment qui a tout fait basculé dans la tête de Katharina ? Est-ce la lecture des articles de presse ? ou bien l’interrogatoire ? les harcèlements téléphoniques ? le décès de sa mère ? la méfiance de ses connaissances ?
Le style d’écriture est de ce fait très journalistique, factuel, neutre et sans émotion. Il n’y a pas de parti pris, juste une description brut des faits et des personnages principaux.
L’auteur, à travers ce récit, critique les dérives de la presse à scandales, prête à tout pour se procurer des informations croustillantes et à déformer la réalité pour plaire à ses lecteurs, qu’importe le prix pour les victimes. Cette histoire est d’autant plus actuelle à notre époque étant donné la vitesse de partage de l’information via les réseaux sociaux : si avant les calomnies étaient « locales », elles circulent désormais plus vite et une vie privée peut, d’une minute à l’autre, être exposée à la face du monde entier.
Brrr, en tout cas tout cela fait froid dans le dos ! Sans approuver le geste fatal de Katharina, on comprend mieux pourquoi certains jeunes finissent par commettre l’irréparable suite à un harcèlement sur Fac***k ou tout autre site web.
Malgré tous ces points élogieux, je garde cette note moyenne car le style d’écriture m’a paru trop froid et la fin laisse un arrière-goût amer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *