L’herbe bleue

Sparks, Beatrice - L'herbe bleueFiche identité

  • Titre du livre: L’herbe bleue
  • Auteur: Beatrice Sparks
  • Nombre de pages: 212
  • Édition: Pocket

Résumé

C’est le journal intime d’une fille de quinze ans, qui sombre petit à petit dans la drogue.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Je quitte un peu les classiques pour faire un détour vers les romans contemporains car c’est aussi intéressant de voir les sujets  actuels. Ce livre figure dans mon Reader depuis un moment et à l’approche des partiels, je dois concilier loisirs et révisions. Comme il est très court, j’en profite pour lire quelques pages entre deux polycopiés d’économie.
Je vous avoue que je suis dépitée de ma lecture. L’histoire est sous forme de journal intime. Une adolescente raconte sa longue descente aux enfers : invitée par des amis, elle goûte du LSD à son insu et finira par adorer les sensations qu’il procure. Elle se met ensuite à goûter toutes les drogues et de consommatrice, elle deviendra vendeuse en passant par des situations vraiment sordides. Paradoxalement je n’ai ressenti aucun attachement, compassion ou même pitié envers le personnage principal. Je n’ai pas vraiment compris les raisons qui l’ont poussé à continuer à consommer de la drogue, sachant qu’elle n’a pas eu de problèmes graves dans sa vie. J’ai un doute sur la véracité de tous les faits : pour moi, ce n’est pas en goûtant par hasard de la drogue qu’on devient une junkie le lendemain.
Comme ça me titillait un peu, je me suis renseignée sur l’auteur : j’ai découvert que c’était une psychologue américaine et que ce récit a été créé en assemblant plusieurs témoignages. J’aurai aimé que l’auteur adopte un autre mode de narration de manière à avoir le point de vue de ses proches dans l’ouvrage. J’aurai aimé savoir comment la famille a vécu la situation au lieu d’avoir un point de vue uniquement centré sur les problèmes existentiels de cette adolescente mal dans sa peau.
Le style d’écriture est vraiment désagréable. Je sais que l’auteur a voulu traduire les pensées d’une jeune fille de quinze ans à travers ce journal. Mais c’est trop puéril, trop mal écrit, trop décousu. Elle relate juste des faits platement. Ce livre est surtout destiné aux jeunes et décourage la consommation de drogues de toutes sortes. Toutefois, il m’a déçu. J’hésite à vous le recommander car il y a une forte sensation de déjà-vu dans l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *