Les garennes de Watership Down

Adams, Richard - Les garennes de Watership DownFiche identité

  • Titre du livre: Les garennes de Watership Down
  • Auteur: Richard Adams
  • Nombre de pages: 411
  • Édition: Flammarion

Résumé

Un soir, Cinquain, un lapin peureux et fragile, est envahi par un sombre pressentiment : un danger menace la garenne et il faut partir. Un groupe de lapins décident de le croire et quittent leur garenne sous la direction de Noisette.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

La lecture de cet ouvrage ne me serait jamais venu à l’esprit si je n’avais pas appris récemment qu’il était un livre très connu dans les pays anglo-saxons, surtout en Angleterre et aux Etats-Unis. Je me suis lancée par curiosité car je me suis demandée comment une histoire de lapins pouvait susciter un engouement pareil. Mais mon avis reste mitigé.
Il s’agit d’une aventure menée par un groupe de lapins qui quittent leur garenne pour s’établir de l’autre côté de la colline. Cette expédition est une grande première pour ces créatures froussardes qui sont habituées à vivre dans la routine. Ils vont affronter mille dangers : la traversée d’une rivière, les menaces de ce qu’ils appellent les « vilous » (= toute créature/prédateur susceptible de les nuire comme les hommes, les hermines, les renards ou les hiboux), la rencontre avec une garenne mystérieuse peuplée de lapins dodus et avec une autre qui est dirigée par un général autoritaire etc. Je dois avouer que malgré les apparences, l’histoire reste prenante et nos amis lapins sont bien attachants.
Je pense que ce livre plaît parce qu’il prône des valeurs comme l’amitié, le courage ou l’entraide. Mais je n’ai pas réussi à mettre une note plus élevée car j’ai trouvé le style d’écriture très lourd, la faute peut-être à une mauvaise traduction: les descriptions détaillent extrêmement la flore du Hampshire et de la colline de Watership Down (au moins j’aurai appris quelques noms de plantes mais sans plus); les tournures sont maladroites et les phrases manquent de style à mes yeux.
C’est un livre qui se situe à mi-chemin entre conte philosophique et récit d’aventures mais qui n’a été ni un coup de coeur ni une histoire inoubliable. A lire ? Peut-être pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *