Le terroriste noir

Monenembo, Tierno - Le terroriste noirFiche identité

  • Titre du livre: Le terroriste noir
  • Auteur: Tierno Monénembo
  • Nombre de pages: 215
  • Édition: Points

Résumé

Cette histoire se déroule au cours de la Seconde guerre mondiale. Addi Bâ, un soldat guinéen, grièvement blessé, est secouru par les habitants de Romaincourt, un petit village des Vosges. Sa présence va changer le quotidien des habitants de ce hameau.

Avis     Coeur-blogCoeur-blog

C’est par l’intermédiaire d’un magazine lu dans un train que j’ai, pour la première fois, entendu parler de cet ouvrage. La curiosité aidant, je me suis dit que cela pourrait être une expérience intéressante et nouvelle, d’autant plus qu’aucun auteur guinéen n’est jamais entré dans ma liste de lecture.
Mais je reste très déçue malgré un thème intéressant. Je trouve que cette histoire a été très mal racontée : dès les premières lignes, je me suis sentie déboussolée par ce ton familier, un peu désordonné et ces paragraphes sans queue ni tête. Ce n’est qu’au fur et à mesure des pages que j’ai compris qu’il s’agissait des souvenirs d’une vieille dame de Romaincourt, un patelin perdu dans les Vosges : Addi Bâ, un soldat africain rescapé des batailles dans les Ardennes lors de la Seconde guerre mondiale, y trouve refuge et va apporter un changement au quotidien morose des villageois qui sont déjà fortement éprouvés par la guerre.
Mais les personnages et les situations décrites me semblent trop conventionnels et superficiels : la querelle qui oppose deux familles depuis plusieurs générations, la solidarité et l’amitié qui se noue autour d’Addi Bâ et qui par conséquent rapproche petit à petit les gens, son engagement exemplaire dans la Résistance, ses multiples conquêtes féminines etc. Je dirais même que certaines situations m’ont semblé complètement irréalistes mais bon, n’entrons pas dans la polémique !
Addi Bâ lui ne m’a pas paru attachant et je n’ai pas senti ce « fameux charme » que la narratrice s’est acharnée à décrire.
J’insiste encore sur la qualité médiocre du style d’écriture, qui a vraiment nuit à ma lecture. Je cite notamment le patois des Vosges disséminé ici et là, les paragraphes décousus, ces allusions qui révèlent en quelques mots en plein milieu du livre toute l’intrigue etc.
Bref, un gros flop pour moi : beaucoup de bruit pour rien dans les médias et à éviter si possible!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *