Le pianiste

Szpilman, Wladyslaw - Le pianisteFiche identité

  • Titre du livre: Le pianiste
  • Auteur: Wladyslaw Szpilman
  • Nombre de pages: 320
  • Édition: Pocket

Résumé

1939, Varsovie. L’Allemagne envahit la Pologne et occupe la capitale. Wladyslaw, pianiste à la radio nationale, est juif et comme tous ses semblables, il subira les persécutions nazies. Dans cette autobiographie, il nous raconte son calvaire durant ces cinq années de guerre.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

A l’heure où le nationalisme prend de l’ampleur dans chaque pays, il est bon d’avoir un témoignage de ce type, pour nous rappeler à quel point tout mouvement extrémiste est dangereux.
Wladyslaw est pianiste à la radio polonaise mais l’arrivée de l’armée allemande va bouleverser son existence, celle de sa famille ainsi que tous les juifs de Pologne. Tout commence insidieusement : ils sont d’abord enfermés dans les ghettos, dans des conditions inhumaines où pullulent les maladies, la saleté, la pauvreté et la surpopulation. Puis, ils sont ensuite déportés petit à petit pour mourir dans des camps de concentration. Les Allemands font partie de cette machination, mais l’auteur montre aussi que certains juifs étaient des collaborateurs étroits, qui n’hésitaient pas à s’enrichir impunément au détriment de leurs semblables.
Wladyslaw, également déporté, ne doit sa survie qu’à une main qui l’a tiré hors du cortège lors de la montée du train, et parce que cette personne affectionne la musique qu’il joue. Son talent de pianiste l’a sauvé, mais que serait-il advenu s’il avait été un simple ouvrier? Ainsi commence son long calvaire : se cacher d’appartement en appartement grâce à l’aide d’amis polonais, survivre avec des restes de nourriture souvent moisis, échapper à un incendie et aux nazis etc.
Son style d’écriture est très sobre, presque détaché malgré toutes les horreurs qu’il a endurées et les violences qu’il a vues. Mais ce qui est merveilleux c’est qu’à aucun moment il ne sombre ni dans le pathétique ni dans la haine ni dans l’esprit de vengeance. C’est une belle leçon d’humanisme que cet auteur nous donne!
Ce livre est également paru en film et – c’est rare – il est bien tourné, très fidèle au livre et à la pensée de l’auteur.
Pour conclure, un livre à mettre entre toutes les mains ! Et un bon film à visionner ensuite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *