Le guide du voyageur galactique

Adams, Douglas - Le guide du voyageur galactiqueFiche identité

  • Titre du livre: Le guide du voyageur galactique
  • Auteur: Douglas Adam
  • Nombre de pages: 273
  • Édition: Gallimard

Résumé

Ce matin, Arthur Dent découvre que sa maison va être détruite pour mettre en place une voie rapide. Mais ce n’est pas tout : la Terre va subir le même sort car une voie express hyperspatiale va y être construite. Il échappe de justesse à la mort grâce à son ami Ford Prefect, un terrien qui n’en est pas vraiment un…

Avis     Coeur-blog

Après avoir eu des lectures  tristes,  j’ai décidé de me tourner vers des livres plus amusants avant de sombrer dans la déprime. Le choix de mes lectures est très basique en ce moment  car je m’appuie sur une liste des 100 livres préférés des Anglais. Cet ouvrage était classé en 2ème position, et avant de le lire, je me suis renseignée sur plusieurs sites. Les commentaires étaient élogieux et je m’attendais vraiment à rire. Hélas ! Je suis vraiment déçue. Je crois que je n’ai pas encore saisi l’humour anglais. Je n’y connais rien aussi en astrophysique donc j’ai peut-être loupé des private jokes.
L’histoire est pourtant simple. Arthur Dent, suite à la destruction de la Terre, se retrouve propulsé dans l’espace avec son meilleur ami, Ford Prefect qui en réalité vient d’une petite planète au fond de Bételgeuse. Ces deux compères vont mener plusieurs aventures, souvent sans queue ni tête. Ils vont rencontrer des personnages et des choses étranges: le président de la Galaxie, une planète, Magrathea, censée avoir disparue depuis des millions d’années, un robot maniaco-dépressif, un cachalot, un Babel Fish, un ordinateur des Pensées Profondes, d’affreuses souris…
Les personnages et les situations sont totalement absurdes. Par exemple au moment où la Terre est détruite, la seule pensée d’Arthur est qu’il ne verra plus la colonne Nelson et qu’il ne mangera plus de Big Mac. De même, au moment où il découvre Magrathea, son seul souci est de savoir s’il y a du thé dans le vaisseau spatial.
L’auteur a pourtant un style d’écriture agréable et son livre se lit très facilement. C’est la seule raison pour laquelle je n’ai pas mis une note inférieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *