Le cricket club des talibans

Murari, Timeri - Le cricket club des talibansFiche identité

  • Titre du livre: Le cricket club des talibans
  • Auteur: Timeri Murari
  • Nombre de pages: 464
  • Édition: Folio

Résumé

Cette histoire se déroule en Afghanistan. Le gouvernement décide de lancer un tournoi de cricket où l’équipe gagnante irait s’entraîner à l’étranger. Rukshana, une jeune femme afghane qui a étudié en Inde et qui sait jouer au cricket, décide d’entraîner son jeune frère et ses cousins pour qu’ils puissent avoir une chance de quitter le pays.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Voici un livre qui mêle trois thèmes improbables : les talibans, le cricket et une histoire d’amour.
Malgré ce drôle de cocktail qui m’a rendu un peu dubitative au début, j’ai quand même bien apprécié ce roman.
Ce n’est pas de la grande littérature mais plutôt une histoire sympathique qui est bien écrit. L’existence de Rukshana, une jeune afghane, bascule lorsque les talibans arrivent au pouvoir. Contrainte d’abandonner son métier de journaliste, obligée de mettre la burqa et d’être accompagnée par un homme de sa famille à chaque fois qu’elle sort, sa vie est rythmée par les soins qu’elle donne à sa mère malade et la peur de se faire arrêter. L’annonce du tournoi de cricket va modifier ses perspectives car elle espère, à force d’entraînement, faire gagner ses cousins et son frère.
L’auteur entremêle ici plusieurs sujets, souvent de manière brouillonne. Parfois, on ne sait plus où se placer ni sur quel pied danser. Il évoque pêle-mêle la vie quotidienne sous le régime des talibans, l’oppression qui existait pour chaque individu, les exécutions et tortures du gouvernement, le poids de la famille afghane et le code de l’honneur qui y est lié, les règles du cricket.
J’avoue que sur ce dernier point, l’auteur m’a perdu car je n’y connais rien de rien et malgré tout l’enthousiasme qu’il a mis à décrire ce sport, je n’ai pas accroché.
Comme je l’ai mentionné plus haut, le style d’écriture est agréable et fluide. On commence la lecture sur une ambiance sombre mais on bascule progressivement sur un ton plus romantique et fleur bleue. Je reconnais que l’histoire reste quand même peu crédible et ressemble à un conte de fées moderne (remplacez juste Barbe Bleue par un cruel taliban !). Mais qu’importe, de temps en temps ça fait du bien de lire un roman facile, prévisible, sans prise de tête et avec une note d’espoir.
Le mot de la fin : une lecture d’été, à déguster au bord de la plage ou de la piscine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *