Le château d’Otrante

Fiche identité

  • Titre du livre: Le château d’Otrante
  • Auteur: Horace Walpole
  • Nombre de pages: 155
  • Édition: José Corti

Résumé

Cette histoire se déroule dans le château d’Otrante. Manfred, le prince, souhaite marier son jeune fils Conrad à Isabelle. Mais un phénomène mystérieux vient contrecarrer tous ses projets : Conrad meurt le jour du mariage, tué par un phénomène surnaturel.

Avis     Coeur-blog

Mais que se passe-t-il au niveau de mes lectures du moment ? Suis-je entrée dans une série noire ? Même la littérature classique anglaise m’a trahi ! Je suis tellement déçue de cet ouvrage qu’il s’en est fallu de peu que j’abandonne la lecture en cours de route.
Il s’agit d’un des premiers romans gothiques mais je ne le trouve AUCUN charme. L’auteur ancre l’histoire dans un décor très sommaire : on devine que l’histoire se passe dans un château quelque part en Italie, peut-être après les croisades, mais voilà tous les éléments factuels que nous aurons.
Le schéma narratif est très simple et ressemble presque à une pièce de théâtre : le prince Manfred assoiffé de pouvoir et qui souhaite avoir des descendants pour son trône ; sa femme Hippolite, une créature vertueuse et pieuse ; Mathilde et Conrad ses deux enfants ; Isabelle la future fiancée. Trois autres personnages interviennent également : Frédéric un mystérieux chevalier, le père Jérôme et un paysan nommé Théodore.  Entre eux gravitent quelques évènements surnaturels mais qui ne jouent pas un rôle important si ce n’est tenter de créer un peu de mystère. L’effet n’est pas très réussi.
On oscille entre la tragédie et la comédie : les dialogues sont grandiloquents et pompeux. Les personnages sont creux et sans grande consistance. Le récit est court et l’auteur n’a pas le temps de développer plus leur personnalité.  On a donc des pantins, des esquisses de personnages qui ressemblent plus à des caricatures qu’autres choses (damoiselles en détresse, preux chevaliers etc…..)
J’ai ressenti un profond ennui en lisant ce roman, parce que les ingrédients qui le composaient étaient trop brutes, pas assez travaillées: les retournements de situation et les personnages inopinées sont une farce pour un lecteur aguerri. 
Je n’ai pas apprécié cette lecture, qui manquait de saveur, de finesse et de profondeur. A éviter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *