Le bizarre incident du chien pendant la nuit

Haddon, Mark - Le bizarre incident du chien pendant la nuitFiche identité

  • Titre du livre: Le bizarre incident du chien pendant la nuit
  • Auteur: Mark Haddon
  • Nombre de pages: 345
  • Édition: Pocket

Résumé

Qui a tué Wellington, le chien de Mme Shears, la voisine ? C’est ce que Christopher, un adolescent de quinze ans autiste, va tenter de résoudre. Mais ces découvertes risquent de bouleverser son quotidien.

Avis     Coeur-blog

Avant tout, je vous souhaite à tous un très JOYEUX NOEL. Malheureusement cette année, je n’ai pas pu mettre un livre lié à cette fête donc, on se contentera de l’histoire de Christopher. J’ai entendu beaucoup d’éloges sur ce livre et c’était même le coup de cœur d’une amie. Mais, je suis déçue et si ce n’était pas Noël, le livre aurait eu une note plus basse.
L’auteur nous plonge dans le quotidien d’un adolescent  aimant les mathématiques et la logique, qui va faire une enquête sur la mort du chien de la voisine. Au début je ne comprenais pas pourquoi il se comportait aussi bizarrement et c’est en glanant des informations sur le net que j’ai compris qu’il était autiste. Ce livre m’a permis de mieux cerner les réalités et difficultés qu’affrontent les gens atteints de cette maladie mais malgré tout,  j’ai eu du mal à apprécier le personnage principal. Il était gentil pourtant, mais je ne sais pas, ce type d’histoire ne me plaît pas du tout. Est-ce par peur de la maladie ? des différences ? de « l’anormalité » ? Sincèrement, je ne sais pas.
Le style d’écriture est bien trop simple. J’ai trouvé que le livre est rallongé par des descriptions inutiles, de longs passages sur les mathématiques et la science…comme si l’auteur voulait nous apprendre quelque chose. Déjà que je n’ai pas une très forte affinité avec ces matières, mettre une équation en annexe ou des démonstrations mathématiques (très compliquées pour mon cerveau !) dans plusieurs chapitres ont eu raison de mon courage et de ma patience.  Durant la lecture aussi, j’avais l’impression que l’auteur passait régulièrement du coq à l’âne: les chapitres et les paragraphes ne se suivaient pas forcément, il y avait beaucoup de flash-backs insérés ici et là sans grande cohérence.
Je reconnais que ma critique est vraiment sévère mais ce livre ne m’a pas touché autant que je l’espérais. Je mettrais « quatre voitures jaunes »…Ceux qui l’ont lu comprendront cette allusion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *