L’attrape-coeurs

Salinger, J. D. - L'attrape-coeursFiche identité

  • Titre du livre: L’attrape-coeurs
  • Auteur: J. D. Salinger
  • Nombre de pages: 252
  • Édition: Pocket

Résumé

Holden Caulfield, un adolescent de seize ans est renvoyé de Pencey Prep,  son collège. Plutôt que rentrer chez lui pour affronter ses parents, il va errer pendant trois jours à New-York.  

Avis     Coeur-blogCoeur-blog

Ce livre est considéré comme un chef-d’œuvre et je me suis empressée de l’inclure dans ma liste de Noël. Je ne l’ai pas pris à la bibliothèque car il est toujours réservé et j’en ai conclu qu’il était bien.
Mais quelle déception ! Oui, je suis déçue car je n’arrive pas à comprendre l’engouement suscité par cet ouvrage. L’histoire est pourtant bien simple : Holden passe trois jours à New-York suite à son renvoi. Il va vivre des aventures cocasses comme un rendez-vous avec une prostituée, une rencontre avec des religieuses dans une gare, un rencard avec une jeune fille de son âge, des tournées dans des bars et boîtes de nuit…Mais je n’ai pas du tout trouvé ces éléments intéressants et je ne voyais pas en quoi ils contribuaient à améliorer ou, au contraire, enfoncer le personnage principal.
Pour moi, Holden est un gosse de riches immature et pourri gâté qui mériterait une bonne claque. Ses tentatives de « jouer le grand » m’ont paru ridicules, sa façon de dépenser son argent à tort à travers m’a agacé et son obsession pour le sexe m’a ennuyé. Ces trois jours d’escapade lui ont seulement permis de faire un retour sur ses souvenirs d’enfance et les anecdotes qu’il a vécu dans les différents collèges. C’est juste un monologue existentiel sans grande consistance et sans aucune réelle réflexion d’un adolescent en manque de repères.
L’ensemble est plat, sans rebondissement et on peine à finir le livre d’autant plus que le style d’écriture est très familier et en même temps complexe à lire car l’auteur utilise le langage des adolescents des années 40.
Je n’ai pas mis plus une note plus basse car le livre était court. Morale de l’histoire : méfiez-vous d’un livre couvert d’éloges !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *