L’assassin royal (Tome 1 à 6)

Fiche identité

  • Titre du livre: L’assassin royal  (Tome 1 à 6)
  • Auteur: Robin Hobb
  • Nombre de pages: 2 447
  • Édition: J’ai lu

Résumé

Le roi Subtil règne sur les Six-Duchés, un royaume tranquille situé au bord de la mer. Or il s’avère que son fils Chevalerie a un enfant illégitime, dont la simple existence va bouleverser l’équilibre du royaume. Fitz va être au coeur de diverses intrigues et sera l’outil de la royauté en devenant un assassin au service du roi.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Après plusieurs semaines de lecture intense, et comme je l’avais promis récemment, je vous présente une partie de cette fantasy. Au début je pensais lire les treize tomes, et puis, j’ai appris qu’en réalité il se divisait en deux parties et que pour mieux comprendre la seconde partie, il valait mieux lire tout le cycle des Aventuriers de la mer. Bref, un long chemin m’attend encore !
Il y a beaucoup d’aspects qui m’ont plu dans cette saga, surtout le décor général et les personnages. On se retrouve dans une époque proche du Moyen-âge, dans un château où se noue plein d’intrigues et des villages attaqués par des pirates sanguinaires. La psychologie et les traits de caractère des personnages sont très bien travaillés, notamment Fitz qui est évidemment le personnage principal. Même si je ne l’ai pas trouvé spécialement attachant, je n’ai pas pu me retenir de sentir de la compassion pour lui et j’avais hâte de savoir ce qui se passerait ensuite.
Malheureusement, c’est là un des défauts du livre : l’auteur s’attarde énormément sur ses pensées et on a des pages et des pages de description sur ses hésitations, ses atermoiements ou bien ses remords. Mis à part l’intérêt commercial, je ne vois la raison d’être de certains tomes, qui sont dépourvus d’actions. Nous n’avons pas également tous les éléments qui caractérisent une fantasy : seule la magie est présente, et encore très faiblement à mon goût, et il n’y a pas  de créatures fantastiques ni de quêtes mythiques menées par le héros lui-même.
Malgré ces défauts, j’ai beaucoup aimé suivre les péripéties de Fitz, d’autant plus que l’auteur a un talent fou pour nous tenir en haleine jusqu’au bout grâce un style d’écriture très agréable et fluide.

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: L’assassin royal (Tome 7 à 13)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *