La vague

Strasser, Todd - La vagueFiche identité

  • Titre du livre: La vague
  • Auteur: Todd Strasser
  • Nombre de pages: 221
  • Édition: Pocket

Résumé

Ben Ross, professeur d’histoire dans un lycée en Californie, décide de mener une expérience sur ses élèves de terminale pour leur faire comprendre les mécanismes du nazisme. Pour cela, il va créer un mouvement, la Vague, qui va petit à petit transformer l’ambiance d’un paisible lycée en un micro-régime totalitaire.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Quelques jours après la rentrée des classes, voici un livre qui nous ramène vers les bancs du lycée. Ce récit est, paraît-il, issu d’une histoire vraie qui a eu lieu aux Etats-Unis. Le résumé est assez explicite et décrit l’expérience d’un professeur d’histoire, Ben Ross : parce qu’il n’arrive pas à leur expliquer de manière concrète la vie quotidienne pendant le nazisme, il essaie de créer une situation semblable. Mais, comme Frankenstein, le créateur est rapidement dépassé par son monstre qui prend des proportions inquiétantes : le mouvement, censé se dérouler dans une classe de terminale, se propage rapidement dans le lycée et connaît un engouement sans pareil. Un micro-régime totalitaire apparaît et transforme le comportement des lycéens.
Ce livre fait réfléchir sur les mécanismes psychologiques qui ont servi de base au fascisme et au nazisme, notamment celui du besoin d’appartenance à un groupe ou même les phénomènes de foule. On sent la fragilité d’un être humain, et la facilité avec laquelle on peut manipuler des gens dont l’esprit critique n’est pas encore mûr, comme ceux de ces adolescents.  L’auteur évoque aussi la soif du pouvoir qui contamine peu à peu le professeur : même si Ben Ross ne cherchait pas à asseoir son autorité, il finit par être entraîné dans le mouvement en tant que leader et a du mal à se défaire de l’emprise qu’il a sur ses élèves.
Mais malheureusement le livre est TROP court, et n’a pas le temps de développer avec plus de profondeur cette expérience. Les évènements s’enchaînent rapidement, avec très peu d’analyse, et laissent un arrière-goût d’inachevé. Le style d’écriture est simple, sans rien de particulier à noter.
Je pense que ce livre part d’une bonne idée mais qui n’a pas été exploité à son maximum. Dommage ! Si vous avez le temps, vous pouvez quand même le lire car il est très court.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *