La mare au diable

Sand, George - La mare au diableFiche identité

  • Titre du livre: La mare au diable
  • Auteur: George Sand
  • Nombre de pages: 234
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Germain est veuf avec trois enfants en bas âge. Quelque temps après la mort de sa femme, son beau-père l’encourage vivement à trouver une nouvelle compagne.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Ce résumé est très court car je n’ai pas envie de dévoiler l’intégralité de l’histoire. C’est le second roman que je lis de George Sand et je suis déçue.
L’histoire se déroule à la campagne dans une famille de paysans. L’auteur nous décrit un univers naïf, utopique et presque idyllique. Elle oppose ainsi la vie saine de la campagne à l’existence viciée des villes. Je trouve que ses descriptions sont trop candides et sont au-delà même de la réalité car les paysans souffraient de plusieurs maux à cette époque-là (famines maladie, mauvaises saisons et récoltes etc.) et leur mode de vie n’est pas aussi enviable qu’elle l’imagine. Les deux premiers chapitres sont très fastidieux mais une fois qu’on a passé le cap, on arrive au cœur de l’histoire. Elle est très simple et pour les lecteurs aguerris, on sent instinctivement ce qui va se passer. L’intrigue ressemble un peu à un conte de fées, sauf que les méchants sont les riches fermiers. C’est trop mièvre à mon goût et il manque une pincée de folie…
Je trouve qu’elle adopte une attitude condescendante lorsqu’elle affirme que le paysan « n’a jamais compris le mystère du beau ». C’est le réduire au rang de bête capable de travailler uniquement. Cette opinion est totalement erronée selon moi  et j’espère vraiment que j’ai mal interprété ce qu’elle a écrit.
Un élément qui est intéressant : on découvre les coutumes traditionnelles lors de la noce, notamment les différentes mises en scènes. Le chou planté au-dessus de la maison expliquerait bien pourquoi les adultes font croire aux enfants que les bébés naissent dans les choux !
L’ensemble reste quand même trop simple, sans compter que les premiers et les derniers chapitres sont décalés par rapport à l’histoire.
Je dirais : passable !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: La petite Fadette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *