La fille du puisatier

Pagnol, Marcel - La fille du puisatierFiche identité

  • Titre du livre: La fille du puisatier
  • Auteur: Marcel Pagnol
  • Nombre de pages: 219
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

L’histoire se déroule en France  durant la 1ère guerre mondiale. Un soir, Patricia, la fille du puisatier, succombera aux charmes d’un jeune aviateur. Ce dernier sera muté inopinément et la laisse derrière lui.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Je vous avoue qu’il ne me serait jamais venu à l’esprit de lire cet ouvrage car je ne le connaissais absolument pas Mais suite à la parution du film que j’ai évidemment raté, j’ai décidé de m’offrir le livre en compensation.
C’est une lecture originale car ce livre n’est pas un roman à proprement parler mais un script de film. C’est la première fois que je lis ce type d’écrit et je trouve que c’est très particulier. Personnellement, cela ne m’a pas trop plus car il n’y a qu’une succession de dialogues, comme si les personnages ne pouvaient pas ressentir des émotions ou penser tout simplement. Je sais que la vocation de ce script est de créer un film et non de partager les états d’âmes des protagonistes mais c’est très frustrant, surtout que parfois les discussions sonnent creux. Les descriptions sont extrêmement minimalistes et ont pour fonction uniquement de planter le décor. Pour les personnes qui aiment la poésie des mots, les tourments des personnages principaux, la vision que l’auteur a d’un paysage ou d’une situation particulière, je vous conseille d’oublier ce livre car ce n’est pas du tout de la littérature.
Qu’est-ce qui explique donc ce 3ème cœur  malgré toutes ces remarques ? J’ai quand même aimé cette petite histoire d’amour un peu niaise, un peu facile aussi. L’auteur aborde rapidement quelques thèmes : les relations père/filles à cette époque,  la question de l’honneur et de la vertu dans une famille. J’ai surtout aimé la simplicité de Pascal et la réponse qu’il a fait à la famille Mazel lorsque ces derniers sont venus le voir. Voilà, c’est un commentaire étrange pour un livre qui, pour moi, n’en est pas un. Peut-être le film en vaut-il plus le coup ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *