Album de famille

Steel, Danielle - Album de familleFiche identité

  • Titre du livre: Album de famille
  • Auteur: Danielle Steel
  • Nombre de pages: 576
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Faye Price, une star de cinéma, épouse le playboy Ward Thayer, héritier d’immenses chantiers navals. Elle abandonne sa carrière cinématographique pour élever ces cinq  enfants mais la vie lui réserve son lot de surprises.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Après des mois et des mois d’harcèlement, ma mère a réussi à me faire lire cet ouvrage qu’elle aimait beaucoup. Il faut avouer qu’avant j’adorais lire ce type de roman mais mes goûts ont évolué petit à petit. Il y a beaucoup de choses qui m’ont agacé dans cet ouvrage. Premièrement, cet auteur crée souvent des personnages idylliques auxquels on peut rarement s’identifier et elle exagère souvent les descriptions des lieux et les traits de caractère associés à chaque protagoniste. Chacun est beau, talentueux, intelligent, riche etc.
Mais en dépit de ce gros défaut, et qui a toujours caractérisé chacun de ses romans, il y a des moments assez poignants. C’est l’histoire d’une famille qu’elle nous livre ici, et surtout les sentiments et émotions qui animent chacun de ses membres. Souvent l’incompréhension règne, parfois la haine et la colère, quelquefois l’amour et les bons moments partagés. On sent le désarroi des parents, qui sont impuissants face aux choix de leurs enfants : l’homosexualité, la drogue, la distance, un mariage trop jeune, une carrière un peu balbutiante…
Même si les tragédies vécues par les personnages sont assez horribles et parfois peu réalistes comme le cas d’Anne,  ils s’en sortent tous un peu trop bien vers la fin et c’est ce qui m’a véritablement énervé. Je me dis que dans la vraie vie, rien ne se résout en un coup de baguette magique et les conséquences de certains actes sont souvent bien plus désastreuses alors que l’auteur finit par les minimiser et tout rafistoler. J’aurai préféré une histoire moins niaise et plus réaliste mais parfois, il faut aussi rêver un peu en lisant, ce qui explique la note moyenne et non catastrophique.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *