Précoce automne

Fiche identité

  • Titre du livre: Précoce automne
  • Auteur: Louis Bromfield
  • Nombre de pages: 228
  • Édition: Phébus

Résumé

Vingt ans se sont écoulés depuis le mariage d’Olivia avec le dernier rejeton de la famille Pentland. Elle sombre lentement dans une profonde tristesse que vient secouer le retour de sa fille Sybil et de Sabine, une cousine de la famille considérée comme une excentrique. 

 Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Cet auteur, que je lis pour la seconde fois, a comme thème de prédilection le déclin d’une famille. Olivia, suite à un mariage de convenance, il y a vingt ans, intègre la famille Pentland. Ces derniers, fiers de leur origines, de leur ascension sociale et de leur immense fortune, sont pétris de principes, de codes moraux rigides et de puritanisme. L’essentiel est de sauvegarder les apparences, de faire comme si tout allait bien donc d’étouffer tout parfum de scandale.
Olivia s’étiole comme une fleur en manque d’eau dans ce milieu sinistre, entouré d’un mari insipide et distant, de son fils cadet gravement malade, d’une belle-mère folle et d’un beau-père autoritaire. De plus, elle subit également la présence de la grande-tante Cassie, une vipère autoritaire, manipulatrice et fourbe comme le démon qui se mêle de tout quotidiennement !
Mais le vrai problème d’Olivia est son mari. Soyons crus pour une fois : au lieu de se consacrer à la généalogie de sa famille, Anson aurait mieux fait de satisfaire sexuellement sa femme ! L’auteur utilise un langage fin et subtil pour décrire les états d’âme d’Olivia face à cette frustration. C’est une femme douce, émouvante et lucide sur sa situation.
Le récit met du temps à se mettre en place. Les événements se précipitent vers la fin. Je suis légèrement déçue car l’auteur n’a pas assez développé certains « cataclysmes » qui ont secoué la famille. J’aurai aimé un livre plus long où il s’attarde sur ces conséquences ainsi que les réactions des autres protagonistes.
Je sors de ce livre avec un arrière-goût amer dans la bouche, une envie de faire voler toutes les barrières, les convenances et les règles!

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: La colline aux cyprès

La fantasy

Fiche identité

  • Titre du livre: La fantasy
  • Auteur: Jacques Baudou
  • Nombre de pages: 128
  • Édition: Presses Universitaires de France – PUF

Résumé

Ce livre est un essai sur la fantasy. 

 Avis     Coeur-blogCoeur-blog

La fantasy est un genre littéraire souvent méprisé, oublié et même traité de « bas de gamme ». Pour ma part, ces préjugés m’agacent car j’aime lire ce type de roman, sans oublier que J.K Rowling et Tolkien ont considérablement contribué à mon amour des livres !
Lire cet essai m’a permis d’éclairer certaines notions floues que j’avais sur la fantasy. On apprend ainsi ses origines, son évolution selon les pays, les catégories qui la composent et les domaines autre que la littérature qu’elle a influencé. J’ai aussi découvert plusieurs titres d’ouvrages et des auteurs que je ne connaissais pas. Mais je note quand même plusieurs points négatifs dont :
– une erreur « fatale » qui me fait douter sur la correcte documentation de l’auteur. A un moment, page 35, (corrigez-moi si je me trompe), il écrit que Frodon est le fils de Bilbo Baggins (?!?)
– une répartition bancale des chapitres et des sujets traités. Par exemple, l’auteur consacre plusieurs pages au roman L’histoire sans fin, qui à mes yeux, méritait juste un paragraphe.
– une sensation de lire une longue liste qui énumère pêle-mêle des auteurs, des ouvrages, des films et des séries sans même à la fin une synthèse (chronologique par exemple) de l’ensemble qui aurait pu servir de « guide » pour de futures lectures.
Cet essai, assez court, reste frustrant dans la mesure où il se contente d’effleurer ce vaste thème. Je pense que les passionnés se tourneront vers un ouvrage plus exhaustif, complet et illustré.