Pension Vanilos

Fiche identité

  • Titre du livre: Pension Vanilos
  • Auteur: Agatha Christie 
  • Nombre de pages: 249
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Lorsque Miss Lemon, la secrétaire de Hercule Poirot, commet trois fautes d’orthographe dans une lettre, il se rend compte que quelque chose la tracasse. C’est ainsi qu’il se retrouve à enquêter dans une pension de famille peuplée d’étudiants de tout horizon. Des petits vols anodins se sont produits mais les choses finissent par se gâter…

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Je suis déçue par cette enquête d’Hercule Poirot qui se déroule dans une pension pour étudiants. Confronté à des menus larcins incohérents au début de l’enquête, il se retrouve avec plusieurs cadavres au fur et à mesure que ces investigations avancent. N’importe qui pourrait être coupable dans cette maison remplie d’une vingtaine d’étudiants venus de tout bord. Quel pourrait être le mobile : la kleptomanie ? une blague qui a mal tourné ? de la jalousie ? un secret à cacher ?
C’est assez emmêlé, avec beaucoup de rebondissements, de personnages et de détails qui égarent le lecteur. Hercule Poirot intervient peu, et la résolution de l’enquête reste à tirer par les cheveux.
Il y a quand même un gros bémol que je reproche à l’auteur dans ce roman : c’est ce racisme ambiant, ces caricatures méchantes et sarcastiques sur les étrangers qu’ils soient indiens ou africains. J’aurai toléré une ou deux allusions étant donné le contexte historique du livre, mais ici c’est devenu répétitif et très agaçant tout au long de l’intrigue.
L’enquête est un peu longue, ce qui fait que le style d’écriture est devenu plus lourd et moins fluide.
Je trouve que c’est un livre moins frais, moins dynamique que ces autres romans. Dommage !

Les confessions de Mr. Harrison

Fiche identité

  • Titre du livre: Les confessions de Mr. Harrison
  • Auteur: Elizabeth Gaskell
  • Nombre de pages: 160
  • Édition: Points

Résumé

Assis tranquillement au coin du feu avec son ami Charles, Mr Harrison lui raconte toutes les péripéties autour de son installation dans le bourg de Duncombe et sa rencontre avec son épouse.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Ce court roman d’Elizabeth Gaskell est dans la même veine que Cranford. Il se situe dans un petit bourg tranquille de province nommé Duncombe et relate les péripéties de Mr. Harrison qui s’installe en tant que médecin.
Comme il est courant à cette époque, l’arrivée d’un jeune homme célibataire dans une petite ville crée une effervescence au sein des femmes en quête d’un avenir matrimonial stable – et pourquoi pas heureux – pour elle-même ou pour une personne proche (sœur, belle-fille, cousine, amie etc.). Mr Harrison est donc la proie idéale et rêvée pour toutes ses créatures.
Cette histoire est ironique car elle met en avant toutes les intrigues et les stratagèmes de certaines personnes pour ferrer Mr. Harrison, qui avouons-le est un brin naïf. L’auteur décrit aussi la vie sociale dans une petite ville isolée : tout n’est que ragots, cancans, médisances, rumeurs amplifiées et hypocrisies. Les habitants ne sont pas tendres entre eux malgré une courtoisie de façade affichée.L’auteur décrit avec brio les travers de la vie de province à cette époque et se moque subtilement de ces contemporains.
Le style d’écriture est simple, clair, agréable, fluide et plein de malice.
Ce roman est court, au point qu’on le quitte presque avec regret. En tout cas, c’est délicieux et vivifiant à lire pour les amateurs de littérature classique anglais !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: CranfordNord et sud