Les pendules

Fiche identité

  • Titre du livre: Les pendules
  • Auteur: Agatha Christie
  • Nombre de pages: 230
  • Édition: Le Masque

Résumé

Sheila Webb, une jeune dactylographe, se présente au domicile de Mrs Pebmarsh pour son travail. En s’installant dans  le salon, elle découvre avec effroi le corps d’un homme décédé. L’enquête de la police piétine mais heureusement, Hercule Poirot est là pour les aider.

 Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Après une succession de romans déprimants, quel plaisir de retrouver la plume enjouée et vive  d’Agatha Christie dans ce nouveau crime ! Lorsqu’une jeune dactylographe qui se présente chez le client retrouve un corps assassiné dans un coin du salon, il y a de quoi faire une crise cardiaque pour cette jeune demoiselle qui se précipite dehors en hurlant. En plus, bizarrement, plusieurs pendules qui indiquent 4h13 sont posés sur la scène du crime.
La police en perd son latin. Le lecteur aussi. L’enquête est menée par Colin, un jeune agent secret sur la piste d’un réseau de trafiquants, qui se trouvait par hasard dans la rue où le meurtre a eu lieu.
Etant donné qu’il ne s’en sort pas, il fait appel à Hercule Poirot, qui, confortablement installé sur son fauteuil, se moque gentiment d’eux.
Mais je n’ai pas aimé l’alternance des points de vue ni ce jeune homme un peu présomptueux. Il n’est pas très attachant. Hercule Poirot est moins visible et se contente à la fin de leur jouer ses scènes mélodramatiques où il dévoile le coupable.
Bon, quoiqu’il en soit ce livre reste un bon moyen de détente. Je suis fan d’Agatha Christie et j’espère que d’ici quelques années j’aurai lu l’intégralité de son œuvre !

Esprit d’hiver

Fiche identité

  • Titre du livre: Esprit d’hiver
  • Auteur: Laura Kasischke
  • Nombre de pages: 312
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

C’est le matin de Noël mais cette journée festive commence mal. Holly et son mari se réveillent tard. Tandis que ce dernier part rapidement récupérer ses parents à l’aéroport, Holly se retrouve seule avec leur fille adoptive Tatiana, âgée de quinze ans. Mais le comportement de cette dernière devient de plus en plus énigmatique au fur et à mesure des heures, créant un malaise grandissant entre les deux femmes.

 Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Dès les premières pages, ce livre nous plonge dans une atmosphère oppressante et étrange. Un matin de Noël qui est sensé être joyeux se transforme en un long moment angoissant où Holly, la mère, et Tatiana la fille, se retrouvent seules, isolées par le blizzard, sans les invités prévus et des préparatifs à peine entamés.
Le récit alterne entre deux perspectives. Il y a d’abord les discussions entre la mère et la fille, qui prennent un tour accusateur, menaçant, bizarre pour ne pas dire kafkaïen.
Entre ces conversations se glissent subrepticement le passé de Holly. Cette dernière fait un retour en arrière sur ses souvenirs d’enfance, marqués par la maladie génétique de sa mère; sur les opérations chirurgicales qu’elle a subi pour éviter les mêmes souffrances ; sur la stérilité qui a suivi ces interventions puis sur l’adoption de Tatiana dans un orphelinat en Sibérie.
Holly se pose des questions sur son rôle de mère adoptive. Elle est pleine de culpabilité et d’angoisse à l’idée de ne pas être une bonne mère et d’être rejetée par sa fille puisqu’elle n’est pas sa mère biologique. L’a-t’elle assez choyée, aimée, fait comme il fallait ? Que s’est-il passé pour que l’adorable petite fille se transforme en adolescente désagréable ?
Holly elle-même semble frustrée d’avoir laissé son rêve d’écrivain depuis qu’elle est mère, comme si son inspiration s’est tarie.
Au fur et a mesure de la lecture, j’ai soupçonné la folie de l’un des protagonistes ou bien un cauchemar ou une hallucination qui expliquerait certains détails étranges. Je n’étais pas très loin, si bien que la fin glaciale et abrupte ne m’a pas totalement surprise (un peu quand même!).
Mais le style d’écriture est lourd, pesant et souvent redondant. De plus, je suis excédée par les marques citées, qui vont même jusqu’à la promotion d’un certain téléphone ! C’est scandaleux ! On ne peut même plus avoir la paix lors d’une lecture !
Bref, un roman intéressant avec un dénouement percutant! A éviter en cas de déprime sous peine de terminer tous les chocolats de la maison !