Meurtres pour tuer le temps

Fiche identité

  • Titre du livre: Meurtres pour tuer le temps
  • Auteur: Jiro Akagawa
  • Nombre de pages: 271
  • Édition: Editions Philippe Picquier

Résumé

Autour de la famille Hayakawa gravite le mystérieux milliardaire Tachibanagen qui va présenter sa collection de diamants à l’hôtel VIP. Chacun des membres de cette famille cache son secret mais …

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Depuis que j’ai lu un roman de l’auteur Keigo Higashino, je me suis réconciliée tout doucement avec la littérature japonaise. Loin des crimes macabres, nous avons ici un roman burlesque, drôle et tordu sur une famille japonaise. C’est difficile à croire mais humour et policier peuvent bien s’accorder !
La famille Hayakawa est assez atypique comme vous le découvrirez au fur et à mesure de votre lecture. Chacun cache bien son secret…sauf que le cadet Keisuke sait tout des agissements des membres de sa famille. Lorsque le milliardaire Tachibanagen expose sa collection de diamants dans un hôtel, ils vont tous se retrouver au même endroit mais pas forcément pour les mêmes motifs ! Pauvre Keisuke ! Qu’est-ce qu’il m’a fait sourire ! Son objectif est de sauver sa famille mais il fait un piètre héros.
Le style d’écriture est léger, fluide, plein d’humour. Même si certaines péripéties semblent tirées par les cheveux, je ne suis pas ennuyée une seconde. On a envie d’en savoir plus, de rire encore devant ces situations improbables et loufoques.
Par contre, dans l’exemplaire que j’avais, j’ai noté que la transition est très brusque d’un personnage à un autre sans compter que les prénoms japonais se ressemblent étrangement. J’étais parfois confuse sur ces changements de scènes inopinés.
Pour conclure, ce livre est fait  uniquement pour distraire donc je vous le recommande si vous avez le blues.

Venise n’est pas en Italie

Fiche identité

  • Titre du livre: Venise n’est pas en Italie
  • Auteur: Ivan Calbérac
  • Nombre de pages: 320
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Le narrateur, Emile, est un adolescent de quinze ans qui vit à Montargis. Lorsque la fille dont il est amoureux le propose de venir à un concert à Venise où elle joue, Emile accepte. Mais c’est sans compter que toute sa famille s’invite au voyage !

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Voici un livre plein d’humour, pétillant de fraîcheur sur un adolescent nommé Emile. Garçon discret, sensible et intelligent, il nous partage son journal intime, écrit sur une période très courte. Nous suivons sa vie de lycéen avec ses espoirs et ses doutes.
Cette histoire nous renvoie à l’époque de l’adolescence : les émois du premier amour, les relations parfois compliquées envers les parents. Bon c’est sûr qu’avec les siens il n’a pas tiré le gros lot mais il y a pire, il pourrait y avoir mieux (quoique…). D’ailleurs, si vous connaissez un adolescent qui trouve ses parents géniaux, présentez-le-moi !
Le style d’écriture est léger, plein de malice et d’humour. J’ai beaucoup rigolé mais en même temps j’étais touchée par l’authenticité, la profondeur insoupçonnée de ce récit. Je me suis revue des années en arrière : une adolescente fragile, pleine de doute, qui aime ses parents tout en souhaitant qu’ils soient un peu plus différents, un peu moins « eux ». A cette époque, leurs défauts me paraissaient gigantesques ! Maintenant, je me rends compte de toute l’affection qu’ils m’ont donnée malgré nos conditions de vie modestes. En fait, je me suis retrouvée dans Emile tout simplement !
Je pense que ce livre plaira aux adolescents mais aussi à toute personne qui aime les histoires douces et attachantes. Je vous le recommande vivement !